prospection freelance
communication, inspiration

Faire venir à soi le client idéal

J’espère que ton mois de juillet s’est passé comme tu veux. Et si ce n’est pas le cas, que tu sauras identifier les causes de ce « moins bien ». 😉

Aujourd’hui, j’aimerais parler avec toi de la façon la plus efficace d’attirer à soi les clients avec lesquels tu rêves de travailler.

Aujourd’hui, proposer le meilleur produit ou le meilleur service ne suffit plus. Sais-tu pourquoi ? Parce que toutes les entreprises tiennent le même discours « C’est nous qu’on le fait le mieux ». Bon, la plupart du temps, ce sera mieux formulé, mais tu as saisi l’idée.

Un argument que tout le monde utilise n’est pas un argument qui capte l’attention. Un argument qui se base uniquement sur un tarif laisse passer le plus important : l’humain.

Or, une relation professionnelle, même la plus basique qui soit, comprend toujours au moins deux êtres humains. Seulement, dans notre société, on ne nous apprend pas comment interagir avec les autres. La dimension humaine est souvent reléguée au second plan, loin derrière les performances à plusieurs chiffres.

Alors qu’un argument que tu prends le temps de construire pour qu’il reflète ce que tu veux vraiment apporter à tes clients, c’est ton âme que tu déposes sur la table.

A peu de choses près.

Et si, au lieu de vendre, on créait des relations ? Pour que les gens qui travaillent avec nous aient l’impression de vivre quelque chose d’unique ?

C’est bien beau Sandrine, mais comment faire ?

Minute papillon, j’y vole. Enfin j’y viens.

Pour mettre de l’humain dans une relation, tu peux commencer par chercher des points communs avec ton interlocuteur.

Exemple :

–  Et le siège de ta boîte, il se trouve aussi à Paris ?

–  Non, le siège se trouve à Marseille.

–  A Marseille, mais tu sais que j’ai de la famille là-bas ? Une grand-tante avec du poil au menton !

–  Ah ouais ? Trop cool ! Enfin je crois.

Je l’ai testé pas plus tard qu’hier, au téléphone avec un de mes clients. Il vient de déménager et m’expliquait le bazar que ça avait été pour lui. Comme je dois moi aussi changer de lieu de vie dans quelques mois, j’en ai profité pour le lui dire. Cela n’a l’air de rien comme ça, mais pour la timide que je suis, déjà, c’est un bel exercice, et pour la freelance, ça lui a permis de créer du lien avec son client.

Plutôt pas mal quand même, non ?

Une autre chose qui peut aider : être passionnée par ce qu’on fait. Parce qu’on se présente mieux, qu’on parle plus facilement et plus largement de son activité, et parce que c’est quand même plus sympa de passer ses sept heures de la journée à faire quelque chose qui nous plaît.

Et pour ceux d’entre vous qui communiquent beaucoup, vous aurez deux avantages, à être passionné : vous aurez souvent des idées de contenus, et vous saurez susciter l’enthousiasme.

Tu te souviens, j’ai dit au début de cet article qu’il t’aiderait à attirer à toi ton client idéal. Normalement, la « technique » dont je viens de parler fonctionne. Je dis « normalement » car je la teste tout juste avec cet article.

Etant totalement autodidacte en rédaction web et en marketing, je ne sais pas bien gérer tous les « à côté » de mon travail, comme la prospection ou l’acquisition de nouvelles connaissances.

Tout ce que je sais, c’est que j’aimerais mettre de l’humain dans les mots, et susciter la confiance de mes clients parce que je suis qui je suis, et non parce que j’ai proposé un devis moins cher ou un temps de rédaction plus court que ma voisine.

Toi, as-tu déjà tenté cette étrange expérience « d’humanisation » ? Comment t’y étais-tu pris, et quel résultat avais-tu obtenu ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *