Titre article
article, blog, écriture

Comment rédiger rapidement un titre percutant pour être lu.e [article]

C’est une chose d’écrire du contenu de qualité, de se documenter, c’en est une autre d’être lu.e et partagé.e sur les réseaux sociaux. Les titres sont les premiers arguments de « vente » de votre contenu. Sans titre sexy, difficile de générer du trafic et de fidéliser. Pourtant, il existe des astuces faciles à mettre en place pour sortir du lot.

 

2 points à connaître pour faire lire votre article et séduire

titre percutant

Et ouais mon pote, la séduction, c’est pas si facile…

La création de votre blog naît de l’envie de partager votre passion ou de présenter votre entreprise, vos services. Vous voulez des visiteurs. Rédiger un bon article n’est pas suffisant pour les séduire. Pour les inciter à vous lire et à revenir, des titres percutants doivent structurer votre propos, car ce sont eux, qui permettent de trouver l’info utile !

 

Fuyez les titres trop généralistes !

Lorsqu’on cherche un titre à son article, on craint d’être trop précis. Et donc, d’exclure les internautes qui ne se seront pas sentis concernés. Et donc encore, de perdre des lecteurs potentiels et les partages sur les réseaux sociaux qui vont avec. C’est une erreur de croire qu’en cernant mieux, on cerne moins bien. En rédigeant un titre clair, vous attirerez une population vraiment intéressée par votre article, et donc plus à même de commenter vos articles, de les partager, de s’abonner à votre newsletter et autres moyens de corruption que vous aurez réussi à mettre en place pour faire croître votre secte (j’ plaisante !).

Prenons un petit exemple : vous souhaitez écrire un article sur une méthode pour élever des enfants en bonne santé. Pétri.e de bonnes intentions, vous ouvrez votre CMS préféré et titrez votre article : Élever des enfants en bonne santé. Je répète : Élever des enfants en bonne santé. A ce stade-là, vos lecteurs n’ont aucune idée de ce dont va traiter votre article. Il pourrait tout aussi bien s’agir d’alimentation, de pratique d’un sport, du lieu de vie, de soins médicaux… Ou pire, tout ça à la fois.

Reprenons le même exemple la même thématique et voyons comment améliorer votre titre. Cernez le thème que vous souhaitez aborder. S’agit-il du capital osseux des enfants ? Que diriez-vous alors de ce titre-là : « Comment une alimentation appropriée peut participer à la construction des os de votre enfant ». S’agit-il plutôt du développement personnel des enfants ? Transformez votre titre en « Petit guide à l’usage des parents pour développer le bien-être émotionnel des plus petits. » Vous voyez la différence ? 😉

titre article

Ayez sur vous un carnet dans lequel vous noterez les slogans qui fonctionnent sur vous

Comment rédiger un titre percutant que vos lecteurs partageront

Quand le  New York Times a analysé le type de contenus que ses lecteurs partageaient le plus, les 5 suivants se sont démarqués :

  1. Le contenu de valeur et divertissant destiné à changer une opinion ou à encourager une action
  2. Le contenu qui aide les lecteurs à définir qui ils sont et ce qui est important pour eux
  3. L’information leur permettant d’entretenir leurs relations avec d’autres personnes
  4. Le contenu qui les aide à se sentir impliqués dans le monde
  5. Le contenu qui supporte des causes ou des marques qui comptent pour eux

Que nous apprend cette analyse ? Que les lecteurs aiment les contenus qui leur sont utiles, c’est à-dire un contenu leur donnant la possibilité d’apprendre à faire quelque chose. Forts de cette information, comment s’en servir pour rédiger un titre accrocheur ?

En utilisant des mots appelés « déclencheurs ». Ce sont les « pourquoi », « comment », « qui ». Une fois le cerveau de vos fidèles lecteurs (acquis ou à venir) stimulé par un de ces déclencheurs, promettez-lui qu’à la lecture de votre article, il aura cette chose qu’il désire tant.

Titre article
Laissez le cerveau de vos lecteurs cogiter, ne donnez pas de réponses trop tôt.

Imaginons que votre article s’adresse à des gens qui cherchent à vendre leur maison. Un titre sans grande créativité intitulerait votre post « Vendre votre maison », en ne mettant en avant que la promesse. Imaginons à présent qu’une rédactrice web avec un peu plus de savoir-faire se charge pour vous de trouver un titre percutant. Elle pourrait vous faire les propositions suivantes :

  • Comment vendre rapidement votre maison
  • Pourquoi ce couple a vendu son appartement sans efforts
  • Comment vendre son bien immobilier : 3 conseils d’experts

Pourquoi ça marche ? Tout simplement parce que tout le monde a des problèmes et que tout le monde (ou presque) cherche des solutions sur internet. Plus rapide et discret que demander à quelqu’un, et potentiellement plus d’interlocuteurs, et donc de solutions possibles.

Les déclencheurs provoquent la curiosité et suscitent l’intérêt en posant une question.

En accrochant le lecteur / la lectrice  par un « comment », c’est comme si vous le/la preniez par la main et lui expliquiez « Ecoute, je sais que tu as ce problème, et je sais comment t’aider à le résoudre facilement. » Qui n’aimerait un peu d’empathie en cas de pépin ? On a tous un cœur, bordel.

rédaction web

Montrez à vos lecteurs la meilleure route à suivre pour apprendre

Votre titre tient-il sa promesse ?

Je parle en connaissance de cause. Combien de fois ai-je lu des articles dont le contenu ne répondait pas à la promesse faite dans le titre ? C’est simple, ça m’énerve, j’ai l’impression d’être prise pour une idiote, de perdre mon temps (ce que je n’aime pas, mais alors pas du tout !) et de lire des gens qui ne savent pas écrire ! Inutile de vous dire que je ne lis plus les articles de ces sites.

C’est pour cette raison que répondre à l’attente suscitée par le titre est important. Cela incitera les lecteurs à vous faire confiance et à leur démontrer votre expertise. Deux bonnes raisons pour revenir sur votre site et en partager le contenu !

Rédigeons des articles aux titres qui claquent !

 

Tags:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *