rédactrice web freelance
article, contenu web

Comment écrire votre meilleur article de blog ?

Les articles de blog sont un peu les hôtes d’accueil virtuels de votre société. S’ils ne sont pas assis derrière un bureau, ils gardent le même rôle informatif que leurs « collègues » en chair et en os. Remplacez le sourire par une identité visuelle marquante, la voix par la ligne éditoriale, et on y est !

Un bon article de blog apporte de la visibilité à votre site. Lorsqu’il se montre suffisamment convaincant et qu’il est entouré de collègues compétents (c’est-à-dire d’autres articles bien rédigés), il peut aider à la conversion prospects / clients.

Pour en arriver là, je vous donne quelques conseils de rédaction. Appliqués, ce sont eux qui m’ont permis d’être publiée sur Welcome to the Jungle ou encore Maddyness.

 

  1. Structurez votre contenu

Parce que personne n’aime lire des pavés collés les uns à la suite des autres, il est indispensable de sauter des lignes et donc de créer des paragraphes. Développez une idée en quelques lignes, puis passez à la suivante en retournant à la ligne deux fois.

Gardez en tête que les articles de blog sont lus sur ordinateur, tablette ou smartphone. Les yeux fatiguent beaucoup plus vite qu’avec un support papier. Les sauts de ligne reposent les yeux de vos lecteurs.

Pour vous aider à structurer et hiérarchiser votre article, utilisez des intertitres. Ils constituent de véritables points de repères pour les internautes. Ils leur permettent aussi de lire les informations qui les intéressent le plus.

 

  1. Rédigez un titre qui a du chien !

Posséder votre propre patte, c’est indispensable pour écrire un bon article de blog. Mais au-delà du style, il faut aussi penser au référencement naturel. Il doit donner envie aux internautes de lire votre article, et comprendre le mot-clé sur lequel vous essayez de vous positionner. Notez que pour être visible sur les moteurs de recherche, il faudra optimiser votre contenu.

Quelles sont les caractéristiques d’un titre qui retient l’attention ?

  • Il est court,
  • Il contient votre mot-clé,
  • Il est cohérent avec le corpus de votre article,
  • Il est unique, aucun autre article de Google n’est titré de la sorte !
  • Il incite à la lecture.

 

  1. Posez l’information au bon endroit

Vos futurs lecteurs ne feront que survoler votre article. Pire encore, ils s’attarderont essentiellement sur vos débuts de paragraphe. On appelle ça la lecture en F.

Pour donner à votre prospect ce qu’il cherche et lui faire gagner du temps –il vous en sera hautement reconnaissant, n’en doutez jamais -, placez votre information-clé en début de paragraphe. Il n’y a rien de plus agaçant qu’un texte qui traîne en longueur.

Proposez un contenu à forte valeur ajoutée, puis développez dans le reste du paragraphe. Il peut s’agir de votre propre expérience, de votre humour ou encore d’une information peu connue. Si vous le pouvez, publiez une infographie. Elle sera aussi efficace qu’un contenu de grande qualité.

 

  1. Réfléchissez à votre marketing de contenu

Pour rédiger un article pertinent et fournir à son audience un contenu de qualité sur le long terme, élaborez votre stratégie éditoriale plusieurs semaines, voire plusieurs mois à l’avance. En tant que rédacteur novice, cette étape vous permettra d’aborder de nombreux thèmes liés à votre secteur en vous évitant de vous répéter.

Chaque thème doit mettre en avant un mot-clé principal. Ecrire un article, c’est en fait rédiger du contenu utile aux internautes, tournant autour de ce mot-clé. Pour fidéliser son lectorat et le faire revenir sur ses pages web, une astuce consiste à se mettre à sa place et à se demander quel type de contenu pourrait réellement lui apporter de la valeur.

Aussi, prévoir à l’avance de créer du contenu permet de se tenir à un rythme régulier. En effet, pour que l’optimisation de votre site internet prenne tout son sens, il est indispensable de publier « souvent ». Par exemple, il vaut mieux publier un article par mois et s’y tenir pendant huit mois, que créer un article tous les deux jours pendant trois mois et arrêter.

 

Écrire pour le web peut sembler difficile ou peu naturel pour celui qui n’y est pas habitué. Mais une fois franchie l’intimidation de la première page, les bons rédacteurs web seront en mesure de rédiger des contenus très facilement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *